jeudi 29 juin 2017| 38 riverains
 

À Pigalle, les Sea Girls embrasent La Nouvelle Eve

JPEG - 131.7 ko
Dans leurs chansons, les Sea Girls racontent des histoires à l’humour décapant.

Les Sea Girls, un quatuor déjanté de comédiennes-chanteuses, se produisent à la Nouvelle Eve, à Pigalle, jusqu’au 28 mars 2009. Un spectacle unique et atypique, où le chant, la danse, le mime et l’humour se mêlent dans un incroyable jeu de scène.
Article publié en partenariat avec le Dailyneuvième, site d’information du 9e arrondissement de Paris.

Leur entrée en scène suffit à envoyer en l’air tous nos préjugés. Accompagnées d’un contrebassiste et d’un guitariste, les quatre jeunes femmes entonnent des chansons à l’humour décapant. Rien n’est épargné, tout est égratigné par un gentil cynisme : Paris la « porcherie », les retraités de « Vieillard Palace », les mâles en voie de disparition… Par leur énergie communicative, les Sea Girls transportent la salle dans un univers coloré, rythmé, bien particulier. On en prend plein les yeux, au beau milieu de ce carnaval de plumes et de paillettes, où les étonnants costumes et le maquillage sophistiqué scintillent sous les effets de lumière.

JPEG - 70.3 ko
Sur la scène de La Nouvelle Eve, les Sea Girls sont accompagnées par un contre bassiste et un guitariste.

L’ambiance est on ne peut plus parisienne dans la salle de l’ancien cabaret La Nouvelle Eve, avec ses tables ornées de petites lampes. Comme un écho aux Années folles, le cadre convient parfaitement au spectacle de qualité offert par ces excellentes actrices, fines humoristes, et même danseuses tout-à fait honorables. Il faut dire que chacune des quatre jeunes femmes peut se vanter d’une solide formation musicale et dramatique.

JPEG - 97.8 ko
Humour noir, trivialité, les Sea Girls tournent en dérision la chanson française larmoyante.

A l’image du pousse-pousse qui orne la scène, les Sea Girls voyagent autour des genres et secouent les codes, tournent en dérision la chanson française larmoyante (« Je veux pas rater l’amour »), osent l’humour noir (« Chic chic chic, c’est la guerre ! »), assument le carrément trivial. Elles passent du chœur parfaitement mesuré à l’aléa de l’improvisation qui les fait jouer avec le public ravi.La salle rit à en pleurer. Et pourtant, les spectateurs sont bien différents : des deux copines de 20 ans, admiratives, au grand-père qui a encore les larmes aux yeux, beaucoup viennent féliciter les Sea Girls à la fin du spectacle. 
Bref, une excellente idée de sortie pour une soirée revigorante et originale.
Alice Cabaret pour le Daily Neuvième

La Nouvelle Eve , 25 rue Pierre Fontaine, 75009.
Renseignements complémentaires et programmation : www.les-seagirls.com

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes