mardi 25 juillet 2017| 135 riverains
 

Le Prix Wepler à Eric Laurrent pour "Les découvertes"

De gauche à droite : Eric Laurent, lauréat du Prix Wepler ; Marie-Rose Guarniéri, librairie des Abbesses ; Francois Dominique, Mention spéciale du jury et le représentante de la Fondation La Poste.

La Brasserie Wepler, dans le 18e arrondissement de Paris, a accueilli, lundi 14 novembre 2011, la 14ème édition du prix littéraire du même nom. La récompense a été décernée à Eric Laurrent pour son roman « Les Découvertes » (Ed. Minuit). La mention spéciale est revenue à François Dominique pour « Solène » (Ed. Verdier).

Ils sont nombreux à avoir fait le déplacement jusqu’à la fourmillante place de Clichy. À avoir traversé la seine et quitter la très littéraire rive gauche pour venir dans le 18e arrondissement de Paris célébrer l’écriture et « récompenser l’excès, l’audace, l’érudition et l’inclassable ». Lundi 14 novembre 2011, le Prix Wepler, avant-dernier prix littéraire de l’année, a été décerné à l’occasion d’une soirée dans la célèbre brasserie du même nom. Créé il y a quatorze ans par la librairie des Abbesses et sa dynamique patronne Marie-Rose Guarnieri, cette récompense tient sa singularité à un jury chaque année renouvelé. Grâce à la Fondation La Poste, partenaire de la première heure, le Prix est doté d’une somme de 10.000 euros pour le vainqueur et de 3.000 euros pour la mention spéciale.

JPEG - 24.8 ko
Le roman d’Eric Laurrent relate l’intérêt naissant d’un jeune homme pour le corps féminin.

Conviés à toutes les éditions, Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, et Bertrand Delanöe, maire de Paris, ont une fois de plus répondu présents. Qualifié de véritable « institution » par Bertrand Delanöe, le Prix Wepler a, selon Daniel Vaillant, « trouvé son identité et fait désormais partie du paysage littéraire. Il ne va pas concurrencer les grands prix un peu commerciaux. Mais ici, il n’y a pas d’éditeur derrière pour essayer de préempter le prix. C’est ce qui en fait son originalité et son authenticité. Ici, les écrivains sont mis en valeurs parce qu’ils le mérite, parce que leurs œuvres sont le fruit d’un travail ». « Nous voulions la place de défendre des œuvres qui nous ébranlent », a expliqué pour sa part Marie-Rose Guarnieri.

Cette année, c’est le roman "Les Découvertes", d’Eric Laurrent (Ed. Minuit) qui a retenu toute l’attention du jury. « C’est un auteur sublime et un livre absolument réjouissant ! », s’est enthousiasmée la créatrice du Prix. Né en 1966 à Clermont-Ferrand, Eric Laurrent est l’auteur de "Coup de foudre", primé par le Prix Fénéon en 1995, "Remue-ménage" (1999), "Ne pas toucher" (2002), "À la fin" (2004) et "Clara Stern" (2005). Le Prix Wepler récompense son dixième roman, qui relate l’intérêt naissant d’un jeune homme pour le corps féminin. « Je suis très heureux, a-t-il confié souriant et une coupe de champagne à la main. En règle générale, je n’attends pas de distinction particulière, c’est donc une agréable surprise. » La mention spéciale a, elle, été attribué à François Dominique pour "Solène" (Ed. Verdier), qui raconte un huis clos familial vu à travers les yeux d’une petite fille.

La liste des 12 nominés :
- Jean-Christophe Bailly "Le dépaysement : voyages en France" (Le Seuil)

- Lilyane beauquel "Avant le silence des forêts" (Gallimard)
- 
Nicolas Bouyssi "S’autodétruire et les enfants" (P.O.L)

- Sylvain Coher "Carénage" (Actes Sud)

- Kamel Daoud "Le Minotaure 504" (Sabine Wespierer)
- 
Patrick Deville "Kampuchéa" (Le Seuil)
- 
François Dominique "Solène" (Verdier)
, Mention spéciale
- Alain Jaubert "Tableaux noirs" (Gallimard)
- 
Philippe Lançon "Les îles" (Lattès)
- 
Eric Laurrent "Les découvertes" (Éditions de Minuit)
- 
Lorette Nobécourt "Grâce leur soit rendue" (Grasset)
- 
Sophie Schulze "Allée 7, rangée 38" (Léo Scheer)

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes