lundi 23 octobre 2017| 21 riverains
 

L'Humeur Vagabonde, ouverte sur le monde

JPEG - 111.1 ko
La librairie, au 44 rue du Poteau.

L’Humeur Vagabonde ouvre ses portes aux amoureux des belles lettres comme aux cinglés de BD. Gérée par une équipe de passionnés, la librairie de la rue du Poteau est devenue incontournable.

Sans l’indépendance d’esprit de ses créateurs, l’Humeur Vagabonde n’aurait jamais vu le jour. « Plusieurs commerçants, des résidents aussi, nous avaient déconseillé d’ouvrir une libraire dans le quartier, raconte Olivier Michel, le gérant de la boutique située 44 rue du Poteau, au rez-de-chaussée d’immeubles HLM en brique rouge. Ils évoquaient une population démunie, immigrée et illettrée. »

JPEG - 123.5 ko
Une offre diversifiée dans 60 mètres carrés.

Bel aveuglement : aujourd’hui, la librairie a multiplié par quatre sa clientèle et même créé une petite succursale consacrée à la jeunesse, juste en face. L’affaire fait vivre cinq salariés. Une offre diversifiée (des sciences humaines aux livres d’art en passant par le polar et les poches) et un accueil associant amabilité et compétence sont à l’origine de son succès, jamais démenti depuis l’inauguration en avril 1995. « C’est une librairie généraliste, de proximité, » résume le gérant, sourire aux lèvres.

JPEG - 91.6 ko
"Une librairie généraliste de quartier", selon Olivier Michel.

Fan d’Antoine Blondin - L’Humeur Vagabonde tient son nom d’un roman publié par le journaliste et chroniqueur en 1955 – Olivier Michel est un routard de la librairie parisienne. Né à Rennes, monté à la capitale à 23 ans, cet amateur de romans d’aventures a perfectionné sa connaissance du livre et peaufiné ses futures stratégies commerciales en bossant dans des librairies des XIIIe et XVIe arrondissements. Dix ans de réflexion l’ont finalement conduit à délaisser, un beau jour, son costume d’employé : il a vendu sa petite chambre du XVe afin d’acquérir, avec l’un de ses amis, le bail commercial de la rue du Poteau, alors au nom d’une boutique de jouets. « Je fréquentais souvent ce bout de dix-huitième, raconte le libraire. Son mélange des populations, ses différentes cultures : le quartier me ressemblait. »

Depuis, une soixantaine de clients déambulent tous les jours entre les livres. Si les bandes dessinées représentent les meilleures ventes, il semble impossible de dresser le profil type du lecteur autochtone : il lit tout et personne ne vient perturber en rayon son exploration des premières pages d’un roman. « On ne saute pas sur lui, ce n’est pas notre truc, confirme le patron. Mais il peut tout demander. On se mettra en quatre pour le satisfaire. » Y compris en passant commande d’une œuvre rare ou d’un livre en rupture de stock. « Au passage, rappelle Olivier Michel, les grandes surfaces culturelles ne pratiquent plus la remise de 5 % sur le prix du livre autorisée par la loi Lang. C’est le cas, en revanche, de L’Humeur Vagabonde, moyennant une carte de fidélité gratuite. Nous sommes donc moins chers que ces enseignes. »

JPEG - 126 ko
Les habitants du coin apprécient tous les genres littéraires.

Librairie indépendante, L’Humeur Vagabonde passe outre la crise qui affecterait le livre en France. « Personne, et surtout pas les éditeurs, ne nous dicte notre politique commerciale, affirme Olivier Michel. Nous choisissons nos livres, sans distinction de genre, en fonction de nos goûts et de ceux de nos clients. » Afin de rationaliser le travail au sein de la petite entreprise, ce quadragénaire envisage de regrouper dans un lieu unique le magasin principal et celui consacré aux livres dédiés à la jeunesse. Rue du Poteau, si possible : « La population du dix-huitième se renouvelle vite. Des couples s’installent, ont des enfants. Les écoles tournent à plein régime par ici ! » En dépit des réserves initiales, entendues ici ou là, Olivier Michel en est convaincu : « L’Humeur Vagabonde répond à un réel besoin de lecture dans le quartier. »

L’Humeur Vagabonde
44 rue du Poteau, 75018 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 20h, le dimanche de 10h à 13h
L’Humeur Vagabonde Jeunesse
43, rue du Poteau, juste en face.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes