jeudi 30 mars 2017| 17 riverains
 

La Saint Valentin fait monter la température dans le 18e

JPEG - 63 ko
Le Mur des Je t’aime, square Jehan Rictus, au métro Abbesses.
Photo : ©Steve Plass

La Saint Valentin, impossible d’y échapper, dans le 18e arrondissement de Paris, comme ailleurs. Pour fêter l’événement, dixhuitinfo vous propose deux balades amoureuses dans le quartier, en collaboration avec l’émission de radio Cause Toujours, et un détour par la Nuit rose du Jardin d’Alice.

La Saint Valentin, c’est un peu comme le Père Noël : certains y croient, d’autres pas. Si la Saint Valentin est aujourd’hui l’objet d’un business soft (romantisme et billets doux...), sous l’antiquité c’était plus trash : le 15 février, Jour de la fertilité, était dédié à une fête païenne (Lupercalia) qui célébrait sans détour l’amour charnel : la course des prêtres Luperques, par exemple, voyait des hommes à moitié nus lancés à la poursuite des femmes pour les frapper à coup de lanières de peau de bouc. Ce vigoureux traitement était censé assurer aux dames fécondité et grossesse heureuse. On ne sait pas comment finissait la journée.

Vers 496, le pape interdit cette fête pour la transformer en une célébration respectable. Il choisit Valentin comme patron des amoureux. Au IIIe siècle, ce prêtre s’était vu signifier l’interdiction de marier des couples par l’Empereur Claude II. Ce dernier était en effet convaincu que le mariage était la raison pour laquelle les hommes ne s’engageaient pas dans son armée. Mais, le bon Valentin avait poursuivi son entreprise en cachette. Démasqué, il fut collé au cachot avant d’être décapité le 14 février 270.

La chronique de "Cause Toujours", une émission de radio réalisée par des habitants du 18e et diffusée tous les troisièmes mardis du mois sur Fréquence Paris Plurielle (106,3 FM), renoue d’abord avec le volet charnel de la Saint Valentin. Au micro, Nadia Hadreb a poussé la porte du Musée de l’érotisme, à Pigalle, pour dénicher les métaphores sexuelles, objets d’uneexposition consacrée, jusqu’au 5 mai 2010, au journal Charlie Hebdo. Histoire de faire retomber la tension, "Cause Toujours" raconte ensuite la belle histoire du Mur des je t’aime, implanté square Jehan Rictus, sur la Butte Montmartre.

MP3 - 5 Mo
Chronique de la Saint Valentin, sur Radio Cause Toujours.
Par Nadia Hadreb.

Nuit Rose au Jardin d’Alice
La Saint Valentin, c’est dimanche. Mais rien n’empêche d’y penser dès le samedi soir et de prendre la direction du Jardin d’Alice, du côté de la porte de la Chapelle. L’association propose rien de moins qu’une Nuit rose de l’amour. Au programme : fanfare Testa Vollstrecker, exposition "Rose : Passion-Répulsion, poèmes et duo d’amour en bossa et autres surprises. Doudounes sexy et bonnets en trompette recommandés.

Entrée gratuite, adhésion à l’association en prix libre

Jardin d’Alice 40, rue de la Chapelle - 75018 Sonnette à l’entrée

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes