jeudi 20 juillet 2017| 25 riverains
 

La chasse aux trésors réunit 2000 personnes dans le 18e

Le 18e est l’un des arrondissements préférés des participants à La chasse au trésors de Paris.

Touristes, Français, étrangers, riverains, personnes âgées ou bébés en poussettes : près de 2000 personnes ont arpenté les rues du 18e arrondissement, samedi 2 juillet 2011, lors de la 6e édition de La chasse aux trésors de Paris. Costumes, énigmes et bonne humeur. Reportage.

« Je fais ça pour que les gens s’amusent ». Marie Callios ne peut s’empêcher de sourire. Membre de Ma langue au chat, la société qui organise La chasse aux trésors de Paris, la jeune femme a rédigé les six parcours du 18e de l’édition 2011, qui s’est déroulée samedi 2 juillet, dans douze arrondissements parisiens. « Les participants doivent apprendre à regarder partout », souligne-t-elle. Après avoir accueilli les concurrents au square Clignancourt le matin, elle les retrouve quelques heures plus tard, quelques centaines de mètres plus loin, au square Serpollet.

Voilà les candidats. Eux ont crapahuté sur quelques kilomètres à travers les rues du 18e. Cette année, la thématique du rêve a guidé leurs pas. « Les Parisiens ne rêvent plus car le marchand de sable a cessé de distribuer ses grains, raconte l’organisatrice. Ils partent alors à sa recherche. »

JPEG - 50.8 ko
La catégorie "Costumes" était primée, cette année.

« C’est agréable et plus original d’avoir un texte qui crée une unité et pas seulement une succession d’énigmes », commente Jérôme, jeune papa. Lui et ses amis ont choisi le parcours destiné aux personnes à mobilité réduite : les trois couples sont venus avec leur bébés en poussette. « C’est très bien organisé, on n’a croisé aucune marche, alors que nous sommes montés jusqu’à la place du Tertre. »

Dans le cadre de La chasse aux trésors, le 18e est l’un des trois arrondissements les plus prisés de Paris. Montmartre attire les Parisiens autant que les touristes, pour lesquels a été conçu un parcours spécifique en anglais. On frôle les 2000 participants sur l’arrondissement », s’enthousiasme Marie Callios.

La majorité des participants concluent leur parcours d’un « c’était sympa » enjoué ou laconique. Certains regrettent de s’être baladé aux puces ou à la Goutte d’or, passant à côté de la butte. « Mais j’aurais découvert des choses, je n’avais jamais mis les pieds dans la Goutte d’Or », concède Sophie Beaune, 23 ans et habitante du 18e depuis autant de temps.

La chasse ne se sera cependant pas passée sans incidents de parcours. Vers midi, la RATP qui y participe pour la première fois, a diffusé des annonces informant les participants de l’annulation de la chasse aux trésors. « En voyant le nombre important de personnes, ils auraient eu peur », explique une organisatrice à la mairie du 3e. « Cela serait partie d’une station du 9e arrondissement, des chasseurs auraient voulu chercher des indices dans les tunnels », rapporte Marie Callios. « Le délire du jeu ! ».

JPEG - 79.3 ko
Les concurrents reçus mairie du 18e, à l’issue de leur chasse aux trésors.

La chasse aux trésors est bel et bien maintenue. Certains participants se sont arrêtés en route. L’agent de la RATP de la station Lamarck-Caulincourt, mal informé, ne divulguait plus l’indice prévu. Qu’importe ! « Le vrai chasseur va jusqu’au bout », rétorque un jeune homme à l’arrivée, dans le square Serpollet. Là, les équipes terminent symboliquement la chasse en versant une pincée de sable dans un sablier. Elles donnent ensuite la réponse à leur énigme et remplissent un bulletin par participant : le vainqueur de la chasse au trésor sera tiré au sort.

15h30 sonne la fin du jeu. Rendez-vous est donné, une heure plus tard, mairie du 18e, pour la remise des prix. « Je vous remercie d’avoir suivi mon parcours et de vous être perdus grâce à moi », rigole Marie Callios, face à l’assemblée assise par terre dans la salle des fêtes. Devant la foule des participants, se succèdent le vainqueur tiré au sort, la première équipe arrivée, l’équipe la plus solidaire (celle qui a fait le don le plus conséquent à Emmaüs, partenaire de l’événement) et l’équipe la mieux déguisée : des jeunes filles vêtues de noir et d’étoiles l’emportent. À elles quatre, elles forment la voie lactée. Les autres tenteront à nouveau leur chance l’année prochaine, le premier samedi de juillet, comme tous les ans.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

4 commentaires
  • Le gentil épicier de la rue des Abbesses a subitement déménagé. Son adorable gros chat roux est parti avec lui. Où sont ils ? C’était mon chat préféré. Il me manque terriblement.
    http://www.flickr.com/photos/pifou2...

    Répondre

  • Nous avons participé, et nous avons pris un énorme plaisir. C’était réellement sympa de faire le tour de Paris comme ça, à la quête d’un trésor. Et puis il faut dire que le décors s’y prête. Paris reste la plus belle ville du monde et y jouer comme dans un labyrinthe reste un plaisir ! Merci à la mairie d’avoir organisé cela, et à l’année prochaine !!

     
    Ce n’est pas le seul casino en ligne virtuel existant sur internet, mais le personnel de ce casino fera en sorte que vous ayez envie de revenir miser ici.

    Répondre

  • La chasse aux trésors réunit 2000 personnes dans le 18e 8 juillet 2011 10:52, par Anne-Marie

    Le chat n’est pas le seul disparu, le libraire n’est plus, un autre commerce typique est menacé.

    Les bistrots "rénovés" ont viré les musiciens, l’ambiance n’est plus montmartroise.
    Et cela continue : des boutiques de luxe réclament l’ouverture le dimanche, cela finira comme la rue des Rosiers...

    Par ailleurs, "le bâchage" de la Place du Tertre par les restaurateurs riverains est une honte.

    Que font les services des Monuments historiques pour garantir le respect de la zone protégée : le manège devant l’entrée du métro Abbesses est d’une laideur sans pareil, tout comme le manège Place Jules Joffrin ; les deux attractions gâchent la prise de vue des photographes.

    Répondre

  • La chasse aux trésors réunit 2000 personnes dans le 18e 8 juillet 2011 11:03, par Anne-Marie

    Le total des participants s’élèverait à 23 000 chasseurs.

    J’étais un peu déçue du parcours autour de Château-Rouge, car les indices à suivre se limitèrent pour l’essentiel à des enseignes de commerces, au lieu d’orienter les pisteurs vers des endroits marquants avec des questions sur l’architecture, l’histoire, les arts etc.

    En outre, cette année on ne pouvait obtenir de point supplémentaire pour le parcours effectué dans le meilleur temps.

    L’équipe qui a remporté le prix pour "la mieux déguisée" avait déjà porté ce costume à une chasse au trésor précédente.

    http://www.tresorsdeparis.fr/fr/gag...

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes