mercredi 26 avril 2017| 73 riverains
 

Petits trésors artistiques au service de l'histoire d'une gare

Plus d’un millier de visiteurs ont parcouru, les 20 et 21 septembre 2014, l’exposition Égarez-vous, organisée par le Hasard Ludique, dans l’ancienne gare de Saint-Ouen, sur les voies ferrées de la Petite ceinture. L’association récidive dès vendredi 26 septembre, jusqu’au dimanche. Reportage.

Raconter l’histoire de la gare de Saint-Ouen sur la Petite ceinture, c’est tout un art. Ça n’a pas échappé au Hasard Ludique qui a réuni, pour deux week-end, un collectif éphémère d’artistes pour redonner vie à l’illustre bâtiment construit en 1869 dans le 18e arrondissement de Paris.

Plus d’un millier de personnes, dont une majorité de riverains, a donc arpenté la gare les 20 et 21 septembre, pour le premier week-end d’Égarez-vous. Ils devraient être plus nombreux cette semaine encore : le lieu est ouvert dès demain après-midi, vendredi 26 septembre. Jusqu’à dimanche soir.

JPEG - 60.1 ko
Sur la façade, une fresque raconte l’histoire de la gare depuis sa création en 1869.

Derrière le bar du café d’en face, Laurette (le prénom a été changé) est ravie. « C’est bien cette initiative, dit-elle en nettoyant le zinc d’une main énergique. Il n’y a pas grand chose dans le quartier, ça va amener du monde. » La jeune femme avise le couple qui s’assoit en terrasse, à l’abris des bourrasques.

« Rien que cette première exposition, depuis hier, ça attire des gens nouveaux. C’est bon pour le commerce, on ne va pas se plaindre. » « Et dans un an, poursuit-elle, le bâtiment sera comme neuf. Et franchement, y en avait bien besoin. Que c’était moche ! »

JPEG - 39.9 ko
Un collage de l’artiste Coco Fronsac, réalisé avec des photos envoyées par des riverains.

Une bâche illustrée a été tendue sur la façade de la gare. C’est devenu une fresque historique devant laquelle les passants marquent le pas : gare, cinéma, magasin Darty, pour la plupart, ils découvrent étonnés les multiples vie du bâtiment depuis sa création.

À droite, derrière l’angle en béton, patiente une petite troupe avant d’entrer dans la gare. Les visiteurs de l’exposition entrent par groupe de quarante. « L’endroit est totalement sécurisé, souligne Céline Pigier, une des responsables du Hasard Ludique. Mais nous ne souhaitons prendre aucun risque. » Les véritables travaux de rénovation débuteront en octobre 2014. Pour un an.

JPEG - 86.5 ko
Tunnel, de Mr Sable, un habitant du quartier habitué des balades dans les tunnels de la Petite ceinture.

Lumière intimiste. Calme. Le rez-de-chaussée comme le premier étage révèlent de véritables surprises. Quelques chose comme de petits trésors artistiques, judicieusement composés au service de l’histoire de la gare. Les collages réalisés par Coco Fronsac sont basés sur des photos d’archives de la gare. Ils recréent des univers singuliers.

La parenthèse urbaine de Jipé Corre capte l’attention. C’est un film en noir et blanc, un stopmotion, pour lequel l’auteur a parcouru les 23 kms restants de la Petite Ceinture en prenant une photo tous les cinq mètres. Le Tunnel de Mr Sable, un habitant du quartier, représente une fresque murale en trois dimensions. Dix artistes au total ont participé à Egarez-vous.

JPEG - 36.8 ko
Une témoin de l’histoire de la gare de Saint-Ouen photographié par JP Corre

Maya Rodovosky, l’une des animatrices de Sirius Productions, une association du 18e arrondissement, explique la philosophie d’Interfer (A) nce, œuvre née de la collaboration avec JP Corre. C’est une carte interactive, qui « invite le spectateur curieux à découvrir les secrets de la voies ferrée autour de Paris ». « Un voyage sur la Petite ceinture, précise encore Maya, avec les ingrédients du passé. »

Elle est ravie de participer à cette exposition, « qui implique des riverains du quartier », dont elle-même. Et Wanda, sa copine descendue de Montmartre voilà quelques années pour habiter du côté de la porte de Saint-Ouen : «  Il n’y avait pas de lieu où se poser dans le coin. L’aménagement de cette gare en lieu culturel, c’est une aubaine. »

Lire aussi : L’expo Egarez-vous raconte la gare de Saint-Ouen

Informations pratiques
Façades extérieures du 20 au 28 septembre 2014 : accès libre.
Espaces intérieurs : les week-ends du 20/21 (Journées Européennes du Patrimoine) et du 26/27/28 septembre : sur réservation, accès limité à 40 personnes par visite.
Tarif (espaces intérieurs) : donation sur place, 4€ minimum.

Réservations, par mail, ici ou par téléphone au 09.81.98.67.55.

Le Hasard Ludique est aussi sur Facebook

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes