vendredi 24 mars 2017| 27 riverains
 

Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013

Encore un mois de travaux et le Louxor, au pied du métro Barbès-Rochechouart, retrouvera son lustre d’antan.

Après plus de trois ans de travaux, le Palais du cinéma Louxor sera inauguré le 17 avril 2013 à Barbès, côté 10e arrondissement de Paris, et ouvert au public dès le lendemain. Emmanuel Papillon, son directeur général, l’a annoncé à Dixhutinfo en exclusivité.

Un nouveau cinéma dans le quartier ! Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Emmanuel Papillon, directeur pendant vingt ans du cinéma Jacques Tati à Tremblay-en-France (93), détaille ses ambitions pour la mythique salle de cinéma située à la croisée des 18e, 10e et 9e arrondissements de Paris. Il a été choisi par la Ville de Paris pour exploiter, en délégation de service public, la nouvelle salle aux côtés de Carole Scotta et Martin Bidou, de la société de production et d’exploitation Haut et Cour.

Dixhuitinfo - Quand et comment va se dérouler l’ouverture officielle du Louxor ?

Emmanuel Papillon - L’inauguration aura lieu le 17 avril 2013, avec une première séance à 11 heures, en présence du maire de Paris et de la presse. Pour le symbole, nous avons voulu que cette première projection soit réservée aux habitants du quartier, notamment les trois associations qui ont concouru à la renaissance du lieu (Paris – Louxor, Les Amis du Louxor, Action Barbès). Nous allons élargir à d’autres acteurs locaux, comme le Centre social de la Goutte d’Or. Le devenir et le succès de ce cinéma passeront par les gens du quartier, c’est donc légitime de leur accorder cette place. Nous ne voulons pas d’une ouverture « paillette » qui exclurait ceux qui se sont le plus mobilisés. S’il n’y avait pas eu ce mouvement citoyen au départ, il n’y aurait pas de réouverture possible.

JPEG - 27 ko
« Il ne faut pas penser qu’en diffusant des films très populaires, nous ferons venir un public très populaire », explique Emmanuel Papillon, directeur général du Louxor.

Pourquoi vous êtes-vous porté candidat à l’exploitation du Louxor ?

Tout simplement parce que c’est un super projet, une salle magnifique ! Quand il s’agit du Louxor : vous dites tout de suite oui ! C’est aussi un beau challenge car l’enjeu est complexe : le poids historique, cette architecture incroyable – la grande salle a énormément de caractère – mais aussi les circulations qui ne sont pas évidentes : on est dans quelque chose de complètement différent d’un multiplexe. Ce n’est donc pas simple mais c’est très beau. Et puis la Ville de Paris nous met entre les mains trois salles très bien équipées. Par ailleurs, c’est un quartier que j’aime bien. J’ai habité juste à côté, rue Ambroise Paré, dans le 10e arrondissement. C’est un quartier populaire, une vraie ville, avec beaucoup de différences sociales, de l’avenue Trudaine à la Goutte d’Or.

Selon le cahier des charges édicté par la Ville de Paris, le Louxor se veut un cinéma art et essai généraliste. Ça veut dire quoi ?

Ça veut dire qu’il sera éligible à la subvention art et essai, ce qui n’est pas négligeable financièrement parlant pour l’exploitation. Ensuite, il faut savoir que la moitié des films qui sortent en France sont classés art et essai donc autant dire qu’il y a de la matière. Pour donner un exemple : Django Unchained, le dernier film de Quentin Tarantino, devrait être classé art et essai ; Lincoln, le dernier opus de Steven Spielberg peut-être également. Nous serions donc susceptibles de les diffuser. Et puis nous proposerons aussi des films plus pointus. Tout le spectre sera balayé. Autre exemple : au moment de l’ouverture, même si la programmation n’est pas encore arrêtée à ce jour, on devrait diffuser L’Ecume des Jours, le prochain film de Michel Gondry, qui s’adresse à un large public mais également un documentaire sur Angela Davis, beaucoup plus confidentiel. La programmation va dépendre aussi de l’exploitation des trois salles dont on dispose. La grande salle d’environ 340 places possède un grand écran, elle a un aspect spectaculaire que nous nous devons d’optimiser.

Vous avez dirigé pendant 20 ans le cinéma Jacques Tati à Tremblay en France. Est-ce que le projet du Louxor s’inscrit dans la continuité ?

Oui, il y a continuité. Le Louxor possède trois salles, comme à Trembay. C’est aussi un cinéma qui date des années 30. Mais la comparaison s’arrête là. À Trembay, il n’y avait pas de cinémas du tout. Le Louxor, lui, sera davantage marqué art et essai, car le contexte est différent : l’offre parisienne est importante, il y a de la concurrence, les Parisiens sont davantage cinéphiles et puis surtout, c’est le cahier des charges qui le veut. On ne viendra pas au Louxor pour voir des blockbusters américains ou français. On ne diffusera pas Le Hobbit, de Peter Jackson ou bien les films de Dany Boon. Même si je n’ai rien contre lui ! En revanche, un film comme Alceste à Bicyclette, de Philippe Le Gay : oui. Ou encore les films pour enfants de chez Pixar.

JPEG - 30.3 ko
Le Louxor comportera trois salles. La plus grande pourra accueillir 340 personnes. Image © Art Graphique et Patrimoine

Exploiter un cinéma dans un quartier populaire comme Barbès : le défi est de taille. Il ne vous fait pas peur ?

Evidemment, ce n’est jamais simple mais je crois au rôle de sociabilisation du cinéma, pour prendre un terme un peu pompeux. Souvenez-vous, avant que le MK2 Quai de Seine ne s’installe à Stalingrad, le quartier était mal famé. Mais quand le cinéma a ouvert, c’est devenu naturellement un lieu de sortie. Et puis Barbès est un carrefour, c’est très pratique, très facile en métro. Et si c’est vrai qu’en journée, les trafics vont bon train, le soir, une fois les magasins fermés, il n’y a plus personne. Bon, effectivement, pour une jeune femme seule le soir ce n’est pas forcément évident… il faudra que l’on mesure cela. Mais je ne suis pas là pour parler, comme les urbanistes, de « requalification » du territoire. Ce n’est pas mon rôle. Mon rôle est d’exploiter un cinéma. Le Louxor ne sera pas une MJC. Par ailleurs, nous comptons beaucoup sur la future brasserie qui ouvrira dans 18 mois en lieu et place du magasin Vano. C’est important car ce sera un des rares lieux du quartier où l’on pourra boire un café et manger.

Ne craignez-vous pas que le Louxor soit enfermé à l’intérieur d’une bulle, qu’il ne s’adresse qu’à une seule frange de la population ?

Quand on souffre de handicaps sociaux, le cinéma n’est pas une priorité, c’est une évidence. Nous aurons le souci d’essayer de faire bouger un peu les choses. Nous allons faire un travail d’animation, notamment avec les écoles de quartier, avec un tarif groupe à 3 euros. Mais il ne faut pas non plus faire de démagogie. Il ne faut pas penser qu’en diffusant des films très populaires, nous ferons venir un public très populaire. Ce n’est pas aussi simple, aussi mécanique. On peut toucher ce public par d’autres biais. Nous irons le chercher par des actions en collaboration avec les structures qui travaillent déjà sur le terrain.

JPEG - 46.3 ko
Vue du Louxor tel qu’il apparaîtra aux premiers spectateurs lors de son inauguration le 17 avril 2003. Image © Art Graphique et Patrimoine

Parlons chiffres. Combien d’entrées visez-vous ?

Entre 150 000 et 180 000 entrées par an. Ce qui est déjà pas mal. Le Cinéma des Cinéastes (classé art et essai , dans le 17e arrondissement) par exemple fait 180 000 entrées, avec trois salles également.

Combien de salariés ?

Huit salariés pour la partie cinéma, ce qui est beaucoup pour trois salles. Mais l’aspect accueil est important, du fait notamment de la configuration particulière des lieux. Il ne faudrait pas perdre des gens dans les couloirs ! Et deux salariés pour le café-bar, dont nous ne savons pas encore s’il sera directement géré par nos soins ou bien si nous en délèguerons la gestion.

Quels seront les tarifs pratiqués ?

Le plein tarif est établi à 9 euros, ce qui est raisonnable, le tarif réduit à 7,50 euros. Il sera possible d’acheter « malin » grâce à des cartes de prévente pour des séances à 5 ou 6 euros. Nous accepterons les cartes UGC, MK2 et Le Pass, là encore pour ne pas nous couper de toute une frange du public.

Etes-vous prêt, confiant et enthousiaste ?

Tout à fait. Le chantier respecte les délais, la prochaine étape importante, c’est le passage de la Commission de sécurité mi-mars. Maintenant, il n’y a plus qu’à espérer de bons films ! Et notamment un grand cru pour le Festival de Cannes 2013. Cela donnerait un bon coup d’accélérateur au Louxor !

Lire aussi :
- À Barbès ; le Louxor va renaître au cinéma (La longue histoire du Louxor)
- Le Louxor vu de l’intérieur (diaporama)

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

9 commentaires
  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 8 mars 2013 19:46, par titi75018

    Je souhaite bonne chance à cet homme bien déterminé. Je suis un"vrai" parisien , j’aime les beaux cinémas , mais Barbes , est un gros handicape . j’aI 60 ans et aucun souvenir de ce cinema alors qu’il y en avait un chaque 20 metres sur " les boulevards" ( le boulevard de filles du calvaire à madeleine)

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 11 mars 2013 16:28, par benetton

    Félicitations !
    Et quelle bonne surprise qu une brasserie ouvre en face !
    Riverain de Gare du Nord c est sûr, j accourre.
    LC

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 12 mars 2013 12:27, par clément

    J’espère que la programmation sera sympa et permettra de voir des films différents

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 13 mars 2013 09:46, par yannick

    bravo
    habitant la goutte d or et habitué du cinéma des cinéastes je me réjouis de cette ouverture

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 13 mars 2013 10:49, par Wintz

    Contente de voir ce beau cinéma ré-ouvrir,
    dommage que Dany Boon ne soit pas considéré par le directeur comme un artiste, même s’il n’a rien contre, bah, hein ! on ne peut rien y faire...
    Mais qu’il nous donne à rêver.

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 19 mars 2013 19:03, par Fontana

    Toutes mes félicitations et encouragements !
    J’espère que vous inviterez Jean Douchet en particulier,et autres historiens cinéma.
    Un habitant du quartier ravi

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 29 mars 2013 15:20, par mike972

    super de retrouvé le cinéma de mon adolescence dans ce quartier ou nous étions oublier !!!

    super et longue vie au LUXOR Jean Paul

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 9 avril 2013 06:46, par NICOLE

    exiléé à CARCASSONNE.....
    . MAIS MONTMARTROISE ,née rue BERTHE il y a 70 ANS ........
    BRAVO POUR LE LOUXOR...... TOUTE MA JEUNESSE..... AVEC MON AMIE D’enfance, ( la maman était épicière RUE PAUL FEVAL) nous allions tous les dimanches apres-midi au cinema ...... SI LE FILM ETAIT CONVENABLE.....!
    UN GRAND MERCI pour cette réalisation......

    Répondre

  • Le nouveau Louxor inauguré le 17 avril 2013 17 avril 2013 04:05, par Abi-ayad

    Nous le conseil des citoyens parisiens hors union européenne, nous nous réjouissons de l’inauguration prochaine à laquelle nous aurons souhaité participer car, nous avons participé activement à la réabilitation du louxor, nous souhaitons une séance particulière avec visite guidée lors de l’inauguration ou juste après afin que nous puissions prendre connaissance des lieux et de leur amélioration et que nous puissions envisager de travailler ensemble à la réussite de votre projet, dans lequel nous souhaitons nous investir pleinement dans le temps et dans l’espace, tout en continuant à appuyer votre projet.
    Dans l’attente d’une suite favorable de votre part et d’une prospérité partagé, nous resterons toujours vigilants à la réussite de votre projet.
    Cordialement

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes