vendredi 18 août 2017| 26 riverains
 

Simples vies sur la Butte, une autobiographie montmartroise

Simples vies sur la Butte, raconte les souvenirs de son auteur, Xavier Rogé, quand il vivait à Montmartre après la Seconde guerre mondiale, jusqu’aux années 80. C’est un petit livre, 72 pages, qui se lit rapidement et d’une seule traite. À l’image d’une belle histoire.

L’auteur, désormais installé en Normandie, près de Caen, habitait avec ses parents, qui tenaient un garage rue Marcadet, dans un appartement situé au rez-de-chaussée du 11, rue Norvins. Au fil de ses souvenirs, Xavier Roger, 79 ans, raconte ses copains, en particulier Bertrand Dauvin, devenu champion du Monde de planeur, qui finira ses jours écrasé contre une montagne (une piscine lui rend hommage dans le 18e).

Il raconte l’atmosphère festive du Montmartre des années 50, les cinéma, celui qu’il y avait « dans le fond de la place des Abbesses » et le le Gaumont Palace, place de Clichy, « cet énorme cinéma, peut-etre le plus grand d’Europe, qui faisait l’objet de longues files d’attente jusqu’au milieu du pont Caulaincourt ».

Quant à l’évocation très personnelle de la rue Lepic, théâtre dans le livre d’une histoire singulière relative à un bar gay, rangeons-là au chapitre des anecdotes dispensables. Et mettons cela sur le compte de la maladresse inhérente à la rédaction d’un premier roman.

Lire sur le même sujet, un article du journal Ouest France.

Simples vies sur la Butte
Roman - 72 pages - 11 euros
Edilivre
L’ouvrage est aussi disponible au format numérique au prix de 6,60 euros.
Vous pouvez le commander sur Internet en suivant ce lien.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes