lundi 26 juin 2017| 25 riverains
 

Droits des femmes en Afrique : conférence et concert au Saraaba, samedi 25 juillet 2009

L’espace culturel SARAABA et l’Association A.C.A.G.O (Association culturelle et artistique de la Goutte d’Or) organisent une journée Spécial Droits des Femmes en Afrique (mariages forcés, excision), samedi 25 juillet 2009.

16h00 - Projection

-  "L’été de Noura" – Fiction sur le mariage forcé en Afrique (10 mn). Sélection officielle du FESPACO.
-  "En parler avant d’agir" – Documentaire sur l’histoire de Nadia, française d’origine algérienne, grandie dans l’hexagone, mariée contre son gré et séquestrée durant six ans dans un village en Algérie (52 mn)
-  "Afrique pour le Droit des femmes" – Interview de l’artiste malien Bafing Kul expliquant son engagement dans la lutte pour les Droits des Femmes en Afrique et en particulier contre l’excision (10 mn).
Entrée libre - Consommation obligatoire

18h00 - Conférence "Mariages forcés et excision en Afrique"

-  Christine Jamaa , militante de l’Association Voix de femmes et juriste (www.association-voixdefemmes.fr) : la lutte contre les mariages forcés.
-  Une représentante du GAMS (Groupe pour l’Abolition des mutilations sexuelles) : la politique de prévention en France.
-  Bafing Kul , musicien (www.myspace.com/bafinkul) : le rôle des artistes dans la prévention en Afrique.
- Sylvie Clerfeuille, journaliste : les diverses politiques menées en Afrique contre l’excision.
-  Le Docteur Foldès (sous réserve) : ce chirurgien a mis au point une méthode de réparation du clitoris des jeunes filles excisées. De tous les combats féministes, il a été désigné « vagina warrior » en 2005, ainsi qu’homme de l’année 2006. Son engagement total contre les violences faites aux femmes lui vaut quelques menaces récurrentes comme pour beaucoup de militants de la cause féministe.
Entrée libre - Consommation obligatoire

21h00 - Concert de Bafing Kul (Appolo reggae)

Né à Bamako dans une famille noble originaire de Ségou, l’auteur, compositeur, interprète, Bafing Kul choisit de se consacrer à la musique militante, dérogeant ainsi aux règles de traditions établies. Très tôt sensible à la souffrance de filles employées dans les familles, il écrit « 52 Bamako » pour dénoncer l’esclavage domestique. Il s’engage ensuite activement dans la lutte contre l’excision, pratique qui touche encore 80% de femmes au Mali, et des milliers dans le monde.
En 2002, il s’installe en France, où il collabore avec La Commission pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles (CAMS). Avec le soutien de cette association, il enregistre son premier album, Africa Paris. Son deuxième album Yelen - la Lumière – The Light a été enregistré entre Bamako, Paris et Abidjan parle de justice, des droits de l’homme, d’égalité, de paix, d’amour, d’autosuffisance alimentaire, de santé et d’éducation.
(Site : www.myspace.com/bafinkul)
Tarif : 7 €, 10€

Espace Saraaba
19 rue de la Goutte d’Or - Paris 18e. M° Barbès
Programme complet du Saraaba en cliquant ici

À lire aussi sur dixhuitinfo : Le Saraaba, de l’Afrique au 18e arrondissement


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes