mercredi 20 septembre 2017| 21 riverains
 

L'Élysée Montmartre renaîtra de ses cendres en 2016

Sur le boulevard de Rochechouart, La facade de l’Élysée Montmartre sera préservée.

Ravagée par un incendie en mars 2011, l’Elysée Montmartre, mythique salle de concert du 18e arrondissement de Paris, est en travaux pour deux ans. Reprise par les propriétaires du Trianon voisin, elle restera un lieu de culture et de spectacle. De quoi rassurer ceux qui craignaient sa disparition.

Les légendes ne meurent jamais, dit-on. Et une légende, l’Élysée Montmartre en est une. Née en 1807, ravagée par un violent incendie suite à un incident électrique en mars 2011, la mythique salle de bal et de concert du 18e arrondissement de Paris, devrait rouvrir ses portes au public en 2016, pour y accueillir à nouveau concerts et spectacles. L’inquiétude de le voir disparaître, manifestée par les amoureux du lieu, n’a plus lieu d’être.

Au 72, boulevard de Rochechouart, les travaux vont bon train, après une longue période d’incertitude de trois années, ponctuées de batailles d’experts et de conflits entre le propriétaire du lieu et celui du fonds de commerce, Garance Productions. La façade, protégée par son inscription à l’inventaire des monuments historiques, épargnée par l’incendie, va être rénovée à l’identique. À l’intérieur, où la charpente métallique était également classée, le chantier est impressionnant.

JPEG - 80.4 ko
Vision singulière : le cœur de l’Elysée Montmartre est devenu un chantier à ciel ouvert.

Cet historique bal parisien a été racheté intégralement (murs et fonds de commerce) par le même duo qui avait déjà acquis le Trianon voisin, à savoir Julien Labrousse (propriétaire de l’Hôtel du Nord) et Abel Nahmias (producteur de films). Ce dernier, qui dirigera le lieu, selon nos informations, précise que « l’intérieur, comme la façade, vont être restaurés en collaboration avec les bâtiments de France. Le bâtiment et les structures métalliques reprendront exactement les mêmes proportions et le même rythme que l’édifice d’origine. Le balcon sera aussi reconstruit à l’identique. Nous avons d’ailleurs passé beaucoup de temps à retrouver des archives, notamment d’avant l’incendie de 1900 ». Car oui, l’Élysée Montmartre avait déjà brûlé au tout début du vingtième siècle (voir encadré). C’est donc une restauration soignée qui est promise, pour une salle qui pouvait jusque là accueillir 1200 spectateurs debout.

Le duo Labrousse-Nahmias et les équipes du Trianon succèdent aux manettes du lieu à Garance production, l’ex-propriétaire du fonds de commerce depuis 1989, placé en liquidation judiciaire au début de l’année 2014. Au lendemain de l’incendie, Garance s’était vu signifier par le propriétaire de l’Élysée Montmartre qu’elle n’était, dixit, « plus propriétaire du bail, ce sans aucune indemnité ». La société de spectacles avait alors bataillé contre le propriétaire des murs et rassemblé des artistes (Bénabar, Raphaël et Bernard Lavilliers) en juillet 2011 pour un concert de soutien. « L’Élysée Montmartre est-il destiné à devenir un parking ou un supermarché ? », s’inquiétait alors Gérard Michel, le président de Garance. La réponse est aujourd’hui connue, mais Garance n’aura pas survécu aux flammes.

JPEG - 79.2 ko
Les travaux de réfection de la salle de spectacle devrait durer jusqu’à octobre 2016.

Après l’incendie, la mairie du 18e, dans l’incapacité d’intervenir concrètement dans ce dossier privé, avait juste écrit à la Commission d’enquête pour la modification du Plan local d’urbanisme (PLU), afin que la parcelle de l’Élysée Montmartre soit inscrite comme « périmètre d’équipement culturel » À ce sujet, Abel Nahmias souligne que « le classement de l’Élysée Montmartre induit effectivement que le bâtiment reste à vocation culturelle. Il sera bien de nouveau une salle de spectacle ».

Aujourd’hui, la mairie se dit pleinement satisfaite de l’issue du dossier. « Nous n’avions pas pouvoir d’agir sur le devenir de l’Élysée Montmartre, qui est une salle privée et n’était même pas subventionnée, explique Carine Rolland, première adjointe au maire du 18e, en charge de la Culture. Nous avons été vite rassurés quand nous avons appris l’identité du duo qui devait reprendre la salle. Ils ont travaillé sur un nouveau projet architectural ambitieux. Les travaux avancent. La vocation salle de spectacle sera préservée, c’était la priorité. Ce qui nous importait, c’est que cela redevienne un lieu culturel important, avec un rayonnement local, et même au-delà. »

JPEG - 75.9 ko
Difficile d’imaginer que dans deux ans, des concerts seront de nouveau donnés à cet endroit.

Rendez-vous est donc donné en 2016 pour la résurrection de l’Élysée Montmartre. Mais avec quelle programmation musicale ? Et sera-t-elle liée à celle du Trianon voisin ? « L’Élysée Montmartre aura sa propre programmation et il est bien trop tôt pour savoir quels artistes et spectacles s’y produiront », souligne Abel Nahmias. Reste que le milieu de la chanson bruisse de rumeurs persistantes : de nombreux artistes seraient déjà sur les rangs pour assurer le concert inaugural. On parle plus particulièrement d’Indochine. « On aimerait bien, dit Abel Nahmias. Mais à deux ans de la fin des travaux, nous sommes encore loin de penser à l’inauguration. »

Lire aussi :
- Violent incendie à l’Élysée Montmartre
- L’Elysée Montmartre rassemble ses supporters
- Mobilisation générale pour sauver l’Élysée Montmartre

Une page d’histoire
L’Élysée Montmartre est une salle emblématique et historique du 18e arrondissement de Paris, et du boulevard de Rochechouart, où se trouvent aussi d’autres anciens bals et café-concert célèbres, comme le Moulin-Rouge et La Cigale. Ouverte en 1807, elle est un des berceaux du french cancan. Parmi les danseuses qui y officièrent, citons la célèbre Goulue, immortalisée par Toulouse-Lautrec, familier du lieu. L’Élysée Montmartre accueille aussi à l’époque des représentations théâtrales, comme L’Assommoir de Zola (qui évoque la salle dans le roman) et des réunions politiques.

En 1894, lors d’un réaménagement du lieu, la structure métallique du Pavillon de France, réalisé par Gustave Eiffel, y est réutilisée. En 1900, un incendie entraîne une rénovation des lieux. Au cours du XXe siècle, s’y déroulent des combats de boxe, de catch, et des pièces de théâtre, en plus des concerts, de Patti Smith à Alain Souchon, en passant par Morrissey. Reprise par Garance Productions en 1989, la salle a accueilli aussi à compter de 1995 un bal, tous les 15 jours, avec un orchestre jouant des chansons célèbres. Celui-ci, rebaptisé Bal de Montmartre, a désormais lieu à la Machinerie du Moulin Rouge.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

14 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes