mardi 17 octobre 2017| 14 riverains
 

Après la Géorgie, le Cinéfritour passe en Anatolie

Des bucherons géorgiens marquent une pause. Photo © Cinéfritour.

Elsa, Marine, Adrien et Jean-Yves, les quatre voyageurs du Cinéfritour, ont eu du mal à quitter la Géorgie, où ils avaient trouvé leur paradis. Ils ont finalement réussi à franchir la frontière. Direction l’Anatolie, dans l’Est de la Turquie, d’où ils nous adressent leur nouvelle carte postale.

Chers lecteurs de Dixhuitinfo,

C’est fin de l’automne en Géorgie. Les pommes sont croquées, la confiture mise en pots, les champignons séchés et le poisson fumé bien rangé. Nous voilà fin prêt à affronter l’hiver qui a d’ailleurs fait son apparition un peu plus tôt que ce à quoi nous nous attendions.

Ayant plus d’une scie dans notre sac nous abattons fièrement à la hache et sous la neige le bois nécessaire au bon fonctionnement du poêle. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à nous soucier de la corvée de bois et les joyeux bucherons sont nombreux à parcourir les forêts.

JPEG - 52 ko
La neige est tombée en abondance sur les montagnes géorgiennes. Photo © Cinéfritour.

Et comme dans la chanson il n’y a pas que le bois qui nous réchauffe le cœur. L’hospitalité des géorgiens est sans limite et nous en profitons bien. Les invitations à boire le vin nouveau, le fromage fait maison ou pour goûter la tchatcha (l’alcool local) remplissent agréablement journées et estomacs dans une atmosphère des plus chaleureuses.

C’est donc le ventre bien rempli et les caisses chargées de bois que nous avons franchi la frontière turque. Nous voici maintenant en Anatolie, dans l’est de la Turquie, entourés de montagnes à plus de 2000 mètres, de steppes enneigées, de rivières et de lacs.

JPEG - 23.7 ko
Le Cinéfritour assure la corvée de bois dans la poudreuse. Photo © Cinéfritour.

Plus un cochon à l’horizon mais beaucoup de vaches, plus de maisons-bétons dans le style communiste, mais des maisons de pierres au toit recouvert d’herbes. Peu de kilomètres séparent les deux pays et pourtant tout semble si différent. Encore une bonne occasion pour le Cinéfritour de visiter tous les coins et recoins !

Poulpement vôtre,

l’équipage du Cinéfritour

JPEG - 63.9 ko
Un poulailler au cœur de l’Anatolie. Photo © Cinéfritour.

Les épisodes précédents :
- Le Cinéfritour a trouvé son paradis en Géorgie
- Le Cinéfritour à la pêche dans le détroit de la Volga
- La parenthèse kirghize s’éternise avec bonheur
- Bons baisers de Bishkek !
- Achgabat au Turkménistan, pays du présidictateur
- Une carte postale iranienne du Cinéfritour
- Cinéfritour carbure au foie frit en Turquie
- Cinéfritour a pris le départ de son voyage au long cours
- Cinéfritour, l’huile de friture pour un voyage au long cours

Cinéfritour sur Facebook

Le site Internet de Cinéfritour

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Après la Géorgie, le Cinéfritour passe en Anatolie 19 novembre 2014 19:37, par maille

    coucou vous quatre
    bravo c’est fantastique, quel régale de vous suivre, la Turquie cher a notre coeur, un petit raque a notre santée, un bon fromage blanc si bon que de bons souvenirs bisous de nous deus colette et jean jacques

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes