mardi 21 novembre 2017| 28 riverains
 

Stalactite, des bijoux uniques made in Montmartre

Offrir ou se faire plaisir : depuis fin 2009, Stalactite conçoit et vend ses délicieux bijoux, rue Marcadet, dans le 18e arrondissement de Paris. Un travail artisanal de qualité, réalisé avec le plus grand soin.

Stalactite, c’est une jolie boutique posée comme un écrin à deux pas de la mairie du 18e arrondissement. « Son nom de baptême, c’est en référence au premier bijou que j’ai créé pour Agnès B. voilà une quinzaine d’années, raconte Laurence Soulat, qui a ouvert sa boutique atelier en novembre 2009, rue Marcadet. Si la jeune femme conduit désormais sa propre affaire, elle collabore toujours avec la célèbre couturière : elle conçoit pour elle quatre collections par an.

Le magasin dispose de son propre atelier de fabrication. L’établi est installé au fond de la petite pièce. « Tous les bijoux vendus chez Stalactite sont fabriqués ici, explique Laurence. La matière première est achetée à Paris. Dorure et fonte sont sous-traitées dans des ateliers de la capitale. » « Je revendique un travail de qualité, authentique, un véritable savoir-faire », sourit-elle.

Stalactite s’adapte aux goûts de sa clientèle

Stalactite propose quatre lignes de produits : une ligne or, une ligne argent, une ligne vermeil et une ligne fantaisie (les métaux non précieux). Par thème, on retrouve colliers, bagues, sautoirs… « Corail, iolite, spinelle… je ne travaille qu’avec des pierres fines (semi-précieuses) ou précieuses, souligne Laurence Soulat, laquelle a mis en place une collection originale aux premiers prix tout doux : à partir de 15 euros les bracelets, grigris ornés d’une petite médaille en argent.

Stalactite s’adapte aux goûts de sa clientèle et travaille aussi sur commande. « Facile de s’adapter à la demande, puisque tous nos bijoux sont fabriqués ici, s’enthousiasme Laurence Soulat. Prenez les alliances de mariage ou les bagues de fiançailles. Voilà des bijoux spécifiques, intimes, que les clients aiment savoir uniques. Ils ont la possibilité d’adapter un modèle existant, ou bien carrément, de le faire fabriquer par nos soins. C’est du sur mesure. » Une des force de la marque repose aussi sur le service après-vente proposé aux clients : « Nous suivons le produit quand il a été vendu. Nous intervenons gratuitement pour effectuer de petites réparations. »

Stalactite ou l’amour du travail bien fait

Depuis toute petite, Laurence Soulat a toujours mis en valeur cet amour du travail bien fait. Elle a dessiné son premier bijou à l’âge de sept ans. « Un véritable bracelet bague de princesse, un objet serti de rubis. » Passionnée par le théâtre, elle voulait être comédienne. Après la fac, elle suit des cours en ce sens. Mais finalement, la conception de bijoux rattrape l’étudiante. Laurence vit dans le 18e depuis près de vingt ans : « Je ne pouvais pas installer mon atelier boutique ailleurs. J’aime trop ce quartier chaleureux à la population mélangée. »

Si Stalactite développe le moyen de vendre ses bijoux dans le monde entier via Internet, Laurence Soulat aime entretenir le contact direct avec la clientèle. En particulier celle du quartier, dont elle connaît les goûts : « On vient chez Stalactite pour se faire plaisir. Les femmes adorent les bijoux depuis la nuit des temps. Leurs conjoints ne tardent jamais à franchir eux même le pas de la porte. ‘’Je sais que ma femme aime votre travail et votre boutique’’, me disent-ils souvent. »

Stalactique
101, rue Marcadet - 75018 Paris
Site Internet : lesminibijoux.com

Autres points de vente :
- Aboud’abi Bazar, 33 rue Vieille du Temple - 75004
- Aboud’abi Bazar, 125, rue Vieille du Temple - 75004
- Les Autruches, 32, rue Boulard - 75014
- Make By D, 7, rue La Vieuville - 75018
- Arlette, 20, rue Saint-Nicolas - 75012
- Les Petites Cigales, 1, sente Guirlande de Julie - 78120 Rambouillet

Portfolio

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

2 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes