vendredi 24 mars 2017| 21 riverains
 

Salon Air, ou la pureté des tendances

Situé rue Ordener, dans le 18e arrondissement de Paris, Salon Air cultive une forme d’indépendance artistique en matière de coiffure. Et pour cause : Françoise, la manager, s’appuie aussi sur sa pratique d’architecte pour développer son travail. Pour elle, la coiffure, c’est une question de volumes, de perspectives, de couleurs.

D’abord l’accueil. Chaleureux, sourire aux lèvres. Puis, la découverte du salon de coiffure : un vaste espace lumineux situé à l’angle de la rue Ordener et de la cité Nolez, au cœur du 18e arrondissement de Paris. Bienvenue chez Air Coiffure, « un salon indépendant, pas une franchise, souligne d’emblée Françoise, la manager. Je connais la plupart de mes clients par leur prénom. Un lien se crée. Dans un salon franchisé, on doit aller vite. Ici, on prend le temps de bien travailler, on discute. Une séance chez le coiffeur est un moment de détente, de bien-être, que nous aimons favoriser ».

« J’adore le quartier, les commerces, les petits bars... »

La jeune femme a ouvert Salon Air voilà cinq ans. Auparavant, elle travaillait dans un salon de coiffure situé dans l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, au nord de Paris et dans le 11e arrondissement. « Ça manquait de lumière, explique Françoise. Ici, rue Ordener, dans ce salon ouvert sur la rue par l’intermédiaire de vastes baies vitrées, j’ai immédiatement saisi le potentiel de l’endroit. » Françoise est née à Paris, mais elle ne connaissait pas le 18e arrondissement. « Je n’avais pas pensé à ce quartier, souligne-t-elle. Il ne m’attirait pas du tout. Or, maintenant que je l’ai découvert, j’adore ce quartier, les commerces, les clients, les petits bars. »

La clientèle d’Air coiffure est fidèle et vit dans le quartier ou travaille dans des bureaux alentour : « Soins très spécifiques, lissages japonais ou brésiliens, kerathermie (soin profond du cheveux), on travaille d’après les souhaits de nos clients, raconte Françoise. Nous les conseillons en respectant leurs désirs, leurs envies. Et, surtout, après avoir établi un diagnostic. C’est très important. » Salon Air travaille aussi les extensions, « Great lengths » ou cheveux naturels, les soins des mains, le maquillage…

« Une coupe de cheveux, c’est une création artistique »

En parallèle à Air Coiffure, Françoise est architecte d’intérieur : « Je refais des appartements, des maisons. J’utilise ce savoir-faire inédit dans mon métier de coiffeuse, où l’on travaille aussi les volumes, les perspectives, la colorimétrie. Une coupe de cheveux, c’est de la géométrie et une création artistique. Si on voit tout dans l’espace, en 3D, on devient un excellent coiffeur. »

Question prix, Air Coiffure « se situe dans la moyenne gamme ». « Toujours pour un travail de qualité, insiste Françoise. Nous utilisons des produits prestigieux, L’Oréal, Kérastase. Nous sommes "Club Kerastase", sélectionnés en France pour diffuser cette marque. » C’est un salon mixte. Les hommes ont eux aussi droit au diagnostic, au conseil de coupe et au fauteuil massant lors du shampoing. « L’idée n’est pas de dire "on fait comme d’habitude", sourit Françoise, mais plutôt, vous avez envie de quoi, aujourd’hui ? »

Salon Air
146 rue Ordener - 75018
01 42 51 77 44
Salon Air sur Facebook

Portfolio

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes